Courault Benoit – Gilbourg 2022 (Magnum)

55,00

Vin de France

Bouteille de 150cl. Economisez 1.50€ sur vos frais de port en ajoutant ce magnum à votre panier. Existe aussi en version 75cl

Vente limitée à 2 magnums / personne

Rupture de stock

UGS : Courault_gilbourg22_mag Catégories : ,
 

Description

Gilbourg est très majoritairement issu d’une vigne de chenin d’une quarantaine d’années située au Plessis, sur la commune de Faye d’Anjou. L’élevage, en foudre et barriques, a duré 8 mois. Comme sur le millésime précédent, Benoit à décidé de mettre une pincée de soufre (10mg/L, 15 fois moins que la limite légale)

Un 2022 finalement empreint d’un grand classicisme, malgré le millésime plutôt atypique. C’est à dire qu’il se présente un peu plus en opulence mais aussi plus ouvert et prêt que Guinechiens (qui est d’ailleurs toujours à l’élevage sur ce millésime), avec notamment un joli gras de texture et cette aromatique mêlant la gourmandise de la poire et des fruits jaunes et une composante plus austère/sérieuse sur le pierreux/minéral. Une fine touche oscillant entre brioché « champenois » et fine autolyse est également de la partie, ce qui est pour le coup plutôt nouveau sur cette cuvée. L’équilibre est là, il y a beaucoup de fond, une super matière mais sans lourdeur. C’est long, c’est net, d’une grande franchise de saveur et comme souvent sur cette cuvée, c’est d’une gourmandise redoutable.

Artisan-paysan, Benoit Courault aime bichonner ses quelques hectares de vignes de Faye d’Anjou comme un petit jardin. Tisanes de plantes, semis d’engrais verts et labours au cheval font partie de ses pratiques à la vigne. Un soin extrême est apporté au matériel végétal et notamment à sa sélection. De la vigne à la cave, tout est fait dans “le respect du vivant” : le domaine est certifié en agriculture biologique par Nature et Progrès (Benoit n’en fait pas mention sur l’étiquette) et l’utilisation du soufre est extrêmement modéré. Les vins, de (très) haut niveau, ont gagné en pureté et en précision sur les derniers millésimes tout en gardant une belle personnalité. Un vigneron majeur de la région. 

Artisan-paysan, Benoit Courault aime bichonner ses quelques hectares de vignes de Faye d’Anjou comme un petit jardin. Tisanes de plantes, semis d’engrais verts et labours au cheval font partie de ses pratiques à la vigne. Un soin extrême est apporté au matériel végétal et notamment à sa sélection. De la vigne à la cave, tout est fait dans “le respect du vivant” : le domaine est certifié en agriculture biologique par Nature et Progrès (Benoit n’en fait pas mention sur l’étiquette) et l’utilisation du soufre est extrêmement modéré. Les vins, de (très) haut niveau, ont gagné en pureté et en précision sur les derniers millésimes tout en gardant une belle personnalité. Un vigneron majeur de la région. 

Portrait de benoit courault-vigneron en anjou

Pour découvrir en détails l’histoire et le travail de Benoit Courault (philosophie, vignes, chai…), ça se passe sur son portrait

LES AUTRES VINS DE BENOIT COURAULT…

Informations complémentaires

Poids 3 kg