Menard Pierre – Rosetta 2017 (Magnum)

29,00

Appellation Rosé de Loire Protégée

Bouteille de 150cl. Economisez 1€ sur vos frais de port en ajoutant cette bouteille à votre panier. Existe aussi en 75cl

Production minuscule, vente limitée à 1 magnum par personne

Plus que 2 en stock

UGS : Menard_Rosetta_17-1 Catégories : ,
 

Description

Seulement 120 Bouteilles et 32 Magnums, numérotés à la main, c’est la (toute petite) production de Rosetta pour 2017. Rosetta est une des nouvelles cuvées de Pierre Ménard et il s’agit d’un rosé de Cabernet Franc. Fermenté en levures indigènes, le vin a fait un très rapide passage en barrique (un mois) avant de se poser tranquillement en cuve.

Pierre Ménard s’essaye pour la première fois au rosé et le moins que l’on puisse dire, c’est que le vin a du caractère. Totalement en dehors des standards, Rosetta ne laisse pas longtemps de doute sur son atypicité. Ça se passe dès qu’on verse le vin dans le verre en fait. Sa couleur saumon foncée évoque plus un clairet qu’un rosé de provence et laisse déjà présager de toute sa vinosité. L’aromatique démarre très fort, en gourmandise, sur les fruits rouges très mûrs pour devenir ensuite plus austère/sérieuse. La finale est pleine de caractère et pourra même s’avérer dérangeante pour certains, notamment par son empreinte tannique inhabituelle sur un rosé. Vous l’avez compris, un vin qui ne vous laissera pas indifférent, un vin personnel, à acheter en petites quantités dans un premier temps pour goûter donc (les quantités relèvent de l’artisanat d’art de toute façon…)

 Ingénieur agricole de formation, Pierre Ménard a complété cette solide base technique par des expériences au Portugal (chez Ramos Pinto), en Hongrie (chez Disznókő) et au château Latour. Aujourd’hui installé sur deux petits hectares de vignes soigneusement choisis parmi la grosse vingtaine du patrimoine familial (ses parents sont coopérateurs), il y pratique une viticulture haute couture (pas de produits phyto de synthèse, utilisation de tisane ou de décoction de plantes, semis d’engrais vert…). Le travail en cave respecte la belle matière première qui y entre (pas d’intrant hormis un peu de soufre, des fermentations très longues sans levurage, très peu de bois neuf…). Malgré son installation récente, ses blancs sont déjà parmi les plus enthousiasmants de toute la Loire et sa toute nouvelle cuvée de rouge est dans le même tempo. Un futur très grand!

Pour découvrir en détails le travail de Pierre, ses vignes, sa cave, je vous donne rendez-vous sur son portrait complet

LES AUTRES VINS DE PIERRE MENARD…