Bodet Étienne – Clos Durandière 2020 (Magnum)

115,00

Appellation Saumur Contrôlée

Magnum de 150cl. Economisez 2€ sur vos frais de port pour chaque magnum ajouté à votre panier. Existe aussi en version 75cl

En stock

UGS : Bodet_clos_durandiere_20_magnum Catégories : ,
 

Description

Clos Durandière est la première cuvée domaine d’Étienne Bodet. C’est une cuvée parcellaire d’une massale de cabernet franc plantée en 1983 sur la commune de Montreuil-Bellay, en appellation Saumur. Le terroir est ici du calcaire du Jurassique (du Bathonien pour être précis), un calcaire beaucoup plus dur et ancien que le calcaire que l’on retrouve partout ailleurs dans l’appellation (le tuffeau, du Crétacé). La vinification se fait sans aucun intrant, en levures indigènes donc, avec une partie de vendange entière. L’élevage se déroule en barriques provenant majoritairement de la cuvée Le Bourg du Clos Rougeard et dure 24 mois. Une pincée de sulfites est ajoutée à la mise (20mg/L de total).

Evidemment, étant donné les expériences passées d’Étienne (qui a notamment vinifié trois millésimes au Clos Rougeard) et la provenance des contenants d’élevage, il est difficile de ne pas trouver un lien de parenté avec le célèbre domaine de Chacé appartenant jadis à la famille Foucault. Pourtant, Étienne ne cherche pas à faire du Clos Rougeard, il veut faire du Clos Durandière. Et je trouve qu’il y parvient plutôt très bien parce qu’il y a une signature qui est déjà bien là… Alors oui, on retrouve l’aromatique « lardé-fumé » qui a fait une partie de la signature du Clos mais il y a plus que ça dans ce premier millésime de Durandière. Bien plus. Une matière à l’équilibre souverain, comme les meilleurs 2020 savent l’offrir, entre maturité gourmande et fraicheur ligérienne. Une aromatique nette et franche, d’une complexité déjà affirmée (merci les 24 mois d’élevage), mêlant fruits rouges et noirs, du lardé donc, mais aussi des notes florales plus légères qui arrivent à jouer leur partition, entre pivoine et rose fanée. Le tanin est classieux, structurant tout en restant suave et offre un toucher de bouche légèrement gras et charnu. La finale s’allonge sur une note juteuse assez irrésistible, entre cassis frais et framboise, une note légèrement fumée et une fine sensation poudreuse. Enorme bouteille, pour faire simple. Le premier millésime d’un vigneron qui, je pense, marquera durablement une région qui ne manque pourtant pas de talent.

Pour découvrir en détails le travail d’Étienne Bodet, je vous donne rendez vous sur son portrait complet

LES AUTRES VINS D’ÉTIENNE ACTUELLEMENT DISPONIBLES…

Informations complémentaires

Poids 1 kg